Top 
Labrador Retriever of Cape Makkovik

Français

Quand le travail devient sport

 

PICT0027

 

Les épreuves de dressage et field trials pour Retrievers

Les épreuves de dressage

Ces épreuves ont été créées pour permettre à chaque possesseur de retriever, et donc de Labrador, de juger des qualités de son chien.

L'épreuve A a été conçue pour placer le chien dans un environnement peu habituel, sur des terrains qu'il ne connaît pas et dans des situations proches de celles des concours.

L'épreuve B consiste à tester les qualités de chasse des retrievers destinés à être présentés en concours de field trial. Ils ont pour vocation de vérifier que le chien possède bien le minimum de qualités dont doivent être pourvus les retrievers.

Il ne s'agit pas d'un concours, mais d'un examen sur l'obéissance, le calme, le marking, le sens de l'odorat, l'aptitude au rapport à terre et à l'eau. La réussite à cet examen est obligatoire pour être admis à concourir en field trial.

L'épreuve de dressage A

Elle est réservée aux chiens n'ayant jamais été présentés en field, sans limite d'âge. Les chiens sont présentés en laisse.

Les exercices demandés sont les suivants :

  • Marche en laisse au pied
  • Envoi en avant
  • Rappel au pied
  • Rapport à l'eau d'un apportable lancé en eau profonde à la main
  • Rapport à vue d'un apportable lancé en plaine au lanceur
  • Rapport à couvert d'un apportable lancé au lanceur

Les épreuves effectuées au cours de cet examen sont volontairement simples. Ils permettent de déterminer si le chien examiné présente des qualités encourageantes et un minimum d'aptitudes en vue de préparer ultérieurement pour un entrainement plus complexe par la suite.

L'épreuve de dressage B

C'est le second degré des épreuves préliminaires à toute présentation en field. Les chiens, quel que soit leur âge, doivent avoir déjà acquis un minimum de dressage. Le chien devra réussir les exercices suivants :

  • Obéissance - marche au pied sur 20m, obéissance à l'assis alors que le conducteur s'éloigne à 20m.
  • Rapport à l'eau - d'un apportable lancé en eau profonde au lanceur. Pendant le retour du chien, un second apportable est lancé à la main, sans que le chien soit perturbé. Après le 1er rapport effectué, le chien est envoyé au rapport du second.
  • Rapport de 2 apportables – Les chiens sont placés en condition de battue. Six apportables sont lancés, 3 en plaine, 3 en terrain couvert. Le chien dispose de 2 minutes pour retrouver l'apportable.
  • Rapport à l'aveugle – Un gibier mort est déposé à couvert, hors de la vue du chien et de son conducteur. L'échec, lors de cet exercice est éliminatoire, c'est l'épreuve la plus difficile des concours B.

Seuls les chiens possédant une expérience suffisante peuvent prétendre réussir à cette sélection. Ils devront posséder toutes les qualités requises pour accéder aux fields (odorat, calme, obéissance, marking etc.)

Le test d'aptitudes naturelles (TAN)

Il est réservé aux labradors âgés de 9 à 24 mois. Il permet de tester les qualités naturelles des retrievers. Ces qualités « innées » par rapport aux qualités « acquises » ne sont que le fruit de la génétique. Le dressage postérieur à cette épreuve permettra de les mettre en valeur. Ce test comporte des exercices simples :

  • Test de sociabilité – Les chiens devront slalomer entre d'autres chiens sans montrer de signe d'agressivité à l'encontre de ses congénères.
  • Test de calme – Le chien ne devra montrer aucune crainte lors d'une détonation provenant d'une arme à feu. Tout chien peureux sera éliminé.
  • Test du nez – Le chien doit manifester de l'intérêt en passant à proximité et à bon vent d'un gibier posé dans une mue.
  • Test du rapport – Un apportable devra être rapporté par le chien sur un terrain découvert. Le refus de rapport est éliminatoire.

Le chien qui aura réussi avec succès ces différentes épreuves se verra attribuer le TAN. Il aura fait la preuve de minimum de qualités que se doit posséder tout retriever.

 

PICT0031

 

Les Field Trials

La finalité des field trials est l'amélioration des retrievers par la sélection et le découverte sur le terrain des meilleurs représentants de chaque race faisant preuve de sagesse en battue, de marking, d'entreprise, de courage, de nez, de persévérance, d'une bonne prise lors du rapport et d'un retour rapide, pour les signaler à l'attention des éleveurs en leur accordant le titre de trialer.

Les field trials pour retrievers sont des concours organisés sur gibier tiré et ne se déroulent que pendant la période d'ouverture de la chasse. Les qualités mises en valeur lors des concours peuvent être résumées à :

  • La sagesse en battue – Les retrievers doivent rester parfaitement calmes, tout en restant attentifs pendant l'action de chasse (avant ou pendant les passées, en battue marchante ou en battue en poste fixe). Des chiens nerveux se déplaçant sans cesse ou partant au rapport sans ordre, dérangeraient le gibier ou gêneraient le tir ; ces chiens ne sont pas dignes d'être utilisés pour la sélection.
  • Le marking – C'est la qualité principale des retrievers. Il permet au chien de repérer (même à de longue distances) avec exactitude le point de chute de gibier et de le mémoriser. Un excellent retriever doit être capable, même après une très longue attente au poste, de se rendre le plus rapidement possible et directement, sur un ou plusieurs points de chute du gibier pour le rapporter à son maître. Certains chiens sont capables de mémoriser environ une dizaine de points de chute et de rapporter le gibier dans l'ordre indiqué par le conducteur.
  • L'entreprise – Un retriever n'est pas utile pour « ramasser » du gibier tombé à quelques mètres. Le propriétaire peut le faire seul. Mais il doit être utilisé sur des pièces tombées à longue distance dans des endroits à l'accès difficile (eau, ronce, oiseaux blessés s'enfuyant etc.). Pour y parvenir, le chien doit faire preuve d'initiative et d'intelligence. Sans perdre de temps.
  • Une bonne charge – La construction phénotypique du labrador l'a doté de mâchoires puissantes et fortes lui permettant de porter de grosses pièces (faisan, oie, lièvre) et de le rapporter sans le poser au sol pendant son retour au risque de le voir fuir, si l'animal n'est que blessé. Un bon retriever charge (prend en gueule) franchement pour bien assurer sa prise.
  • Un retour rapide – Selon le dressage ou l'aptitude et selon les races de retriever , l'allure peut varier du pas au galop. Les conditions de terrain peuvent évidemment influencer l'allure et la vitesse. Pour accéder aux plus hautes récompenses en concours, la vitesse devra cependant être suffisante pour rapporter le plus vite possible la pièce de gibier à son conducteur.

Il existe 2 sortes de field trials pour les retrievers :Les field trials à la française :

Les field trials à la française :

Un chien concourant « à la française » doit obligatoirement être tenu en laisse pendant la battue, mais le chien ne doit jamais tirer sur cette dernière, et le maître ne doit pas l'utiliser comme moyen coercitif. La sagesse absolue est exigée pour pouvoir prétendre aux récompenses suprêmes.

Les field trials à l'anglaise :

Le chien présenté en battue à l'anglaise doit se tenir à 3 mètres de son conducteur sans laisse. Les chiens récompensés au qualificatif TB lors de la présentation à l'anglaise ne pourront plus concourir « à la française ».

 

PICT0071

 

Les Working Tests

Nés en Angleterre, les « working tests » s'adressent aux Spaniels et aux Retrievers et permettent d'apprécier le chien et son maître dans des conditions de concours. Les classements sont effectués selon un barème de points mettant en évidence l'efficacité du rapport, le style du chien qui rapporte et la conduite du maître.

Les épreuves ne font pas l'objet de remises de récompenses officielles comme celles attribuées lors des field trials.

Trois niveaux ont été institués :

- La classe Puppy

- La classe Novice

- La classe Open

Le certificat de travail à l'eau

Crée pour répondre aux exigences du règlement international de field trials qui stipule qu'aucun retriever ne peut être classé s'il n'a pas satisfait à une épreuve de travail en eau profonde. Son but est de vérifier que les retrievers présentés en épreuve de travail possèdent bien l'indispensable goût du rapport à l'eau.

Le chien devra rapporter au minimum deux fois sur du gibier tiré ou « lâché » à la vue, placé en situation de battue.

Le chien doit nager avec vigueur, efficacité, rapidité tant à l'aller qu'au retour.

Prof Dominique Grandjean